301 Moved Permanently


openresty
   GIMV 43.900 € (+0,69 %)     ELIA GROUP 138.200 € (-0,43 %)     BREDERODE 99.400 € (0,00 %)     AGEAS 40.930 € (+4,68 %)     AZELIS GROUP 25.440 € (-0,08 %)     ONTEX GROUP 6.425 € (-0,70 %)     DECEUNINCK 2.440 € (+1,67 %)     OXURION 0.019 € (+35,21 %)     AB INBEV 57.150 € (+0,46 %)     UCB 74.040 € (+3,21 %)     BIOCARTIS 0.608 € (-19,79 %)     TINC 12.300 € (0,00 %)     KBC 55.400 € (+4,88 %)     PROXIMUS 10.320 € (-0,58 %)     DEME GROUP 123.220 € (+2,89 %)     SHURGARD 43.200 € (+2,01 %)     EURONAV 18.640 € (+0,43 %)     GBL 78.380 € (+0,54 %)     UMICORE 35.520 € (+2,13 %)     AEDIFICA 76.450 € (+0,72 %)     ECONOCOM GROUP 2.925 € (-1,85 %)     TESSENDERLO 32.300 € (-0,62 %)     ACKERMANS V.HAAREN 153.100 € (+0,66 %)     ONWARD MEDICAL 6.160 € (+2,33 %)     INCLUSIO SA/NV 14.000 € (0,00 %)     GREENYARD 6.300 € (-1,72 %)     BEKAERT 33.700 € (+1,08 %)     VAN DE VELDE 32.300 € (-1,67 %)     VGP 80.600 € (+3,73 %)     ASCENCIO 51.800 € (0,00 %)     IMMOBEL 48.000 € (-1,44 %)     HOME INVEST BE. 23.705 € (+0,98 %)     SMARTPHOTO GROUP 31.200 € (-1,27 %)     KBC ANCORA 40.880 € (+3,60 %)     MITHRA 4.400 € (-0,11 %)     BELYSSE GROUP 1.300 € (-1,14 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 828.000 € (+1,47 %)     FAGRON 12.490 € (+0,32 %)     CFE 9.400 € (0,00 %)     MELEXIS 82.700 € (-1,08 %)     TUBIZE-FIN 69.900 € (+0,87 %)     SOFINA 216.600 € (+1,69 %)     CARE PROPERTY INV. 15.100 € (+0,94 %)     WERELDHAVE BELGIUM 50.500 € (+0,80 %)     SIPEF 56.800 € (+0,18 %)     ORANGE BELGIUM 17.140 € (+1,54 %)     BARCO 22.140 € (+0,73 %)     D'IETEREN GROUP 180.700 € (-1,04 %)     RETAIL ESTATES 60.300 € (+0,17 %)     IBA 14.440 € (+0,98 %)     MDXHEALTH 0.643 € (-2,58 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 20.950 € (0,00 %)     XIOR 27.400 € (+0,55 %)     NEXTENSA 46.650 € (-0,32 %)     AGFA-GEVAERT 2.850 € (+3,83 %)     BEFIMMO 47.150 € (-0,11 %)     LOTUS BAKERIES 6 170.000 € (+0,16 %)     INTERVEST OFF-WARE 19.620 € (+0,82 %)     COLRUYT 25.530 € (-0,51 %)     ATENOR 48.600 € (-0,61 %)  
   SARTORIUS STED BIO 339.900 € (-0,87 %)     OVH 14.035 € (+4,12 %)     SOPRA STERIA GROUP 150.400 € (+0,67 %)     ARGAN 78.200 € (+0,77 %)     SOCIETE GENERALE 23.385 € (+0,09 %)     TF1 7.395 € (+0,75 %)     CASINO GUICHARD 10.840 € (-0,46 %)     VEOLIA ENVIRON. 24.980 € (+1,13 %)     ALSTOM 24.720 € (-0,20 %)     ICADE 39.880 € (+0,86 %)     EURAZEO 60.650 € (0,00 %)     EURONEXT 73.860 € (+0,03 %)     STMICROELECTRONICS 36.695 € (-0,52 %)     ABC ARBITRAGE 6.700 € (-1,62 %)     EUROFINS SCIENT. 68.760 € (+0,59 %)     AMUNDI 54.550 € (+0,65 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 140.480 € (-0,45 %)     ATOS 10.385 € (+0,24 %)     SCOR SE 18.905 € (+0,48 %)     CREDIT AGRICOLE 9.529 € (+0,28 %)     CAPGEMINI 177.650 € (-0,53 %)     GECINA 95.550 € (+1,06 %)     ALTAREA 139.000 € (+0,72 %)     COVIVIO 56.100 € (+1,17 %)     DASSAULT SYSTEMES 36.720 € (+0,14 %)     TIKEHAU CAPITAL 25.150 € (-0,59 %)     BOUYGUES 29.920 € (+0,37 %)     IPSEN 108.500 € (+1,21 %)     REMY COINTREAU 164.800 € (+0,30 %)     L'OREAL 360.750 € (+0,66 %)     EDENRED 52.460 € (-0,68 %)     PERNOD RICARD 190.700 € (+0,37 %)     AIR LIQUIDE 140.500 € (+0,70 %)     CARREFOUR 16.745 € (+0,60 %)     WORLDLINE 44.470 € (-2,31 %)     MICHELIN 27.135 € (+0,35 %)     ARKEMA 86.620 € (+2,87 %)     RENAULT 34.600 € (-1,11 %)     SODEXO 92.020 € (-0,20 %)     DANONE 51.220 € (+0,77 %)     GETLINK SE 16.060 € (-1,53 %)     FDJ 38.110 € (+0,47 %)     ORANGE 9.654 € (-1,10 %)     KERING 559.700 € (-1,30 %)     IPSOS 55.200 € (0,00 %)     INTERPARFUMS 54.200 € (-0,37 %)     ID LOGISTICS GROUP 272.500 € (0,00 %)     SERGEFERRARI GROUP 11.200 € (-0,71 %)     FRANCAISE ENERGIE 41.750 € (-1,42 %)     TELEPERFORMANCE 228.500 € (+3,30 %)     BIOMERIEUX 99.120 € (+1,68 %)     SANOFI 85.770 € (-1,92 %)     SHELL PLC 27.635 € (-0,65 %)     HERMES INTL 1 520.500 € (-0,78 %)     HEXAOM 17.950 € (0,00 %)     ALFEN 92.080 € (-1,64 %)     PHARMING GROUP 1.201 € (-1,96 %)     IMERYS 37.480 € (-1,11 %)     THALES 121.900 € (-0,04 %)     KPN KON 2.978 € (-0,10 %)  

Burundi: réouverture des bureaux de change après deux ans de fermeture

07/10/2022 13:33
Les autorités burundaises ont annoncé vendredi la réouverture des bureaux de change, plus de deux ans après leur fermeture décidée par la Banque centrale pour lutter contre la dépréciation du franc burundais.
La Banque centrale du Burundi (BRB) avait annoncé la fermeture définitive le 15 février 2020 de tous les bureaux de change, sanctionnés pour ne pas avoir respecté une réglementation en vigueur qui leur imposait de limiter à 15% leur marge sur les opérations. Le pouvoir avait alors mené une répression contre les cambistes qui n'appliquaient pas de taux fixe.
Seules les banques commerciales étaient depuis lors autorisées à effectuer des opérations de change, mais peu proposent ce service.
"La mesure (...) portant retrait d'agrément des bureaux de change est levée. Les anciens opérateurs dans le secteur et toute personne voulant y opérer sont invitées à se faire enregistrer auprès de la Banque centrale", selon un communiqué signé vendredi par le gouverneur de la BRB, Dieudonné Murengerantwari.
Tout en notant que "l'économie du Burundi est restée résiliente malgré les chocs externes", comme la guerre en Ukraine ou la pandémie de Covid, M. Murengerantwari a également annoncé la levée des restrictions sur les conditions de règlements des transferts internationaux.
"Ces décisions confirment l'ouverture économique et financière du Burundi au monde, ainsi que la reprise des relations avec la Banque mondiale, le FMI et les autres bailleurs de fonds", a déclaré à l'AFP Gilbert Niyongabo, professeur d'économie à l'Université du Burundi, affirmant que "les aides extérieures devraient augmenter à moyen terme".
Le Burundi avait pris en 2020 une série de mesures pour contrôler les devises étrangères en circulation dans un pays en manquant cruellement depuis le début de la crise politique de 2015.
Cette année-là, la candidature à un troisième mandat, controversé, et la réélection de l'ancien président Pierre Nkurunziza - décédé en juin 2020 - avait déclenché un vif mouvement de l'opposition.
La répression brutale de la contestation, qui a fait au moins 1.200 morts et poussé 400.000 Burundais à l'exil, avait déclenché des sanctions financières des Etats-Unis et de l'Union européenne contre le gouvernement dont certaines ont été levées depuis l'arrivée au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye en mai 2020.
Le Burundi, enclavé dans la région des Grands Lacs, est le pays le plus pauvre au monde en termes de PIB par habitant selon la Banque mondiale, selon qui 75% de ses 12 millions d'habitants vivent sous le seuil international de pauvreté.

(© 2022 AFP Finance)
© 2022 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Cotations à la clôture (Francfort, New-York, Londres, Zurich).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


301 Moved Permanently

301 Moved Permanently


openresty