SOFINA 241.000 € (-1,03 %)     EXMAR 2.150 € (-1,83 %)     BONE THERAPEUTICS 2.440 € (+1,67 %)     UMICORE 42.560 € (-1,37 %)     UCB 105.450 € (+0,91 %)     ELIA GROUP 98.200 € (-0,41 %)     RECTICEL 8.160 € (+0,74 %)     GBL 75.760 € (+0,96 %)     FAGRON 18.690 € (-0,69 %)     D'IETEREN 49.250 € (-0,40 %)     AB INBEV 44.875 € (+0,13 %)     IBA 7.610 € (+1,33 %)     COFINIMMO 122.400 € (-0,97 %)     BPOST 5.860 € (+1,12 %)     ONTEX GROUP 12.860 € (-1,61 %)     TITAN CEMENT 10.900 € (+0,74 %)     BEKAERT 17.130 € (-0,35 %)     MONTEA C.V.A. 89.700 € (0,00 %)     CELYAD 9.210 € (+1,10 %)     TELENET GROUP 35.620 € (-2,36 %)     ATENOR 56.200 € (+1,08 %)     ACACIA PHARMA 3.295 € (+11,13 %)     BARCO 22.890 € (-0,46 %)     BIOCARTIS 4.420 € (-0,67 %)     RETAIL ESTATES 60.200 € (-1,31 %)     TESSENDERLO 26.550 € (+0,57 %)     GIMV 50.300 € (+0,60 %)     CARE PROPERTY INV. 28.400 € (+1,43 %)     ASIT 0.185 € (+5,71 %)     AGFA-GEVAERT 3.670 € (-0,94 %)     KBC 51.340 € (-1,27 %)     ECONOCOM GROUP 1.770 € (-2,21 %)     XIOR 48.700 € (-0,10 %)     BALTA GROUP 1.150 € (+1,77 %)     SHURGARD 33.250 € (+1,22 %)     ASCENCIO 46.750 € (-0,53 %)     WDP 24.920 € (-0,56 %)     SIOEN 17.000 € (-0,87 %)     AEDIFICA 97.100 € (-1,22 %)     VGP 116.200 € (-0,34 %)     TUBIZE-FIN 82.900 € (+0,12 %)     COLRUYT 48.080 € (-0,52 %)     QUESTFOR GR-PRICAF 5.500 € (+7,42 %)     SOLVAY 71.420 € (-2,70 %)     GREENYARD 5.450 € (-0,37 %)     ORANGE BELGIUM 14.660 € (0,00 %)     MELEXIS 68.600 € (+2,31 %)     OXURION 3.035 € (-0,49 %)     INTERVEST OFF-WARE 23.000 € (-0,65 %)     CFE 59.700 € (-1,65 %)     KINEPOLIS GROUP 40.300 € (-0,74 %)     ARGENX SE 210.400 € (+1,74 %)     CIE BOIS SAUVAGE 317.000 € (-0,63 %)     WERELDHAVE BELGIUM 53.800 € (-2,18 %)     HYLORIS 10.580 € (+0,57 %)     TINC 13.250 € (+1,92 %)     IMMOBEL 58.000 € (+0,35 %)     ACKERMANS V.HAAREN 115.300 € (-1,37 %)     KBC ANCORA 30.600 € (-0,65 %)     VAN DE VELDE 20.600 € (+0,49 %)  
   PHARMAGEST INTER. 77.900 € (+1,70 %)     HIGH CO 3.640 € (0,00 %)     PHARMING GROUP 1.259 € (+5,71 %)     AIR FRANCE -KLM 4.211 € (+1,03 %)     NOVACYT 3.200 € (+11,30 %)     PEUGEOT 14.290 € (-2,29 %)     GTT 70.500 € (+0,79 %)     ARGAN 85.000 € (0,00 %)     AXA 18.904 € (-0,97 %)     AVANTIUM 6.900 € (-1,43 %)     EUROPLASMA 0.002 € (+30,77 %)     MCPHY ENERGY 16.400 € (+6,63 %)     DASSAULT SYSTEMES 153.900 € (-0,32 %)     UBISOFT ENTERTAIN 78.000 € (+2,74 %)     ASM INTERNATIONAL 139.550 € (+2,38 %)     TOTAL 34.640 € (-0,59 %)     JUST EAT TAKEAWAY 95.260 € (+1,15 %)     IMERYS 30.020 € (-1,12 %)     SENSORION 0.852 € (-4,70 %)     VOPAK 47.410 € (-0,77 %)     LEGRAND 69.380 € (+0,70 %)     SANOFI 91.000 € (-1,04 %)     MICHELIN 91.540 € (-2,12 %)     DBT 0.194 € (-5,37 %)     KORIAN 33.340 € (-1,19 %)     THALES 73.980 € (+0,85 %)     GROUPE TERA 4.200 € (-3,23 %)     HYBRIGENICS 0.184 € (+11,52 %)     PROSUS 84.000 € (+0,45 %)     NN GROUP 31.100 € (+0,97 %)     SCHLUMBERGER 16.000 € (-1,54 %)     RANDSTAD NV 40.610 € (+0,15 %)     ATOS 77.340 € (+0,39 %)     WAVESTONE 19.880 € (+0,40 %)     BE SEMICONDUCTOR 39.310 € (+0,79 %)     APERAM 25.050 € (-0,71 %)     EURONEXT 92.800 € (+0,32 %)     REMY COINTREAU 124.500 € (+0,81 %)     SARTORIUS STED BIO 234.000 € (-0,85 %)     VIVENDI 23.090 € (-2,08 %)     GROUPE LDLC 21.800 € (-1,36 %)     AEGON 2.710 € (-0,77 %)     SAFRAN 90.700 € (-0,94 %)     ING GROEP N.V. 6.427 € (-0,34 %)     VINCI 83.960 € (-0,29 %)     SES 6.180 € (0,00 %)     AIRBUS 65.630 € (-1,17 %)     MAUREL ET PROM 1.750 € (-0,46 %)     ALTEN 70.150 € (-4,56 %)     SPIE 13.630 € (+1,72 %)     BAM GROEP KON 1.410 € (+0,07 %)     ALTICE EUROPE N.V. 3.811 € (+2,47 %)     SYNERGIE 21.000 € (-5,19 %)     FFP 65.900 € (-1,64 %)     AMPLITUDE SURGICAL 1.575 € (-1,25 %)     BOUYGUES 32.130 € (-0,19 %)     OENEO 11.000 € (-0,90 %)     STMICROELECTRONICS 24.230 € (+0,92 %)     QUADIENT 12.380 € (+0,32 %)     SOPRA STERIA GROUP 116.100 € (+0,52 %)  

France Rail Industry: cinq candidats pour la reprise, dont deux excluent Ascoval, selon la CFDT

29/06/2020 15:26
Cinq offres de reprise de France Rail Industry (FRI) à Hayange (Moselle), dont deux n'intègrent pas Ascoval à Saint-Saulve (Nord), ont été présentées lundi aux syndicats lors d'un comité social et économique (CSE), a-t-on appris auprès de la CFDT.
Les syndicats vont se réunir pour comparer les offres de reprise présentées par ArcelorMittal, Jingye, Olympus, Liberty et Jindal et rendront un avis "la semaine prochaine", a indiqué à l'AFP Grégory Zabot, représentant CFDT, syndicat majoritaire sur le site mosellan qui emploie environ 450 personnes.
"Ils nous promettent tous la même chose: le maintien des emplois et des accords d'entreprise. Sur le papier, il devrait n'y avoir aucun problème, mais dans les faits...", a réagi M. Zabot.
Le chinois Jingye a racheté en mars le groupe sidérurgique British Steel en faillite, mais sans reprendre l'usine d'Hayange. Le site sidérurgique, qui fabrique des rails, constitue le principal fournisseur de la SNCF, un actif considéré comme "stratégique" par le gouvernement français et qui nécessite donc le feu vert des autorités françaises pour son rachat.
L'usine Ascoval de Saint-Saulve, reprise en 2019 après quatre années de déboires financiers par Olympus, maison mère de British Steel, n'a pas fait partie du périmètre de cette faillite.
"L'ouverture de la procédure (de reprise de FRI) aura lieu le 6 juillet d'après mes informations" et la chambre commerciale du tribunal de Strasbourg devrait étudier les projets industriels lors d'une audience le 17 juillet, a précisé M. Zabot.
Parmi les cinq candidats, "Arcelor et Jindal ne reprennent pas Ascoval", a précisé M. Zabot.
"Le rachat effectif de France Rail Industry par un acteur qui ne reprendrait que l'entité FRI, signifierait la mort assurée de l'aciérie Ascoval Saint-Saulve", ont considéré dans un communiqué la CFDT, la CGT et la CFE-CGC.
Soulignant que Jingye et Liberty "présentent des forces et des faiblesses différentes", le CSE d'Ascoval Saint-Saulve "émet unanimement un avis favorable pour la reprise par l'un ou l'autre, tout en ayant une conviction de la pérennité supérieure du projet Liberty Steel par l'enjeu +Greensteel+ qui le sous-tend", annoncent les syndicats, faisant référence à la stratégie du groupe pour atteindre la neutralité carbone d'ici à 2030.
Dans un communiqué, ArcelorMittal assure qu'il "conserverait l'engagement contractuel vis-à-vis d'Ascoval". Un contrat tripartite signé en novembre 2019 prévoit la fourniture de 140.000 tonnes par an pendant quatre ans de blooms (barres d'acier) par Ascoval à Hayange pour la fabrication de rails pour SNCF Réseau.
L'acquisition de FRI "viendrait compléter le dispositif existant" d'ArcelorMittal qui s'engage à reprendre "l'ensemble des salariés en CDI" de FRI.
Selon une source proche du dossier, le projet industriel de British Steel, racheté par le groupe Jingye, prévoit un investissement de 88 millions d'euros, dont "60 millions d'euros à Hayange sur six ans" et "28 millions d'euros" pour Ascoval.
"Ce projet représente une opportunité unique de préserver l'ensemble des emplois sur ces deux sites et de les intégrer au sein du groupe britannique, afin de constituer le leader européen de l'acier à haute valeur ajoutée", a indiqué cette source.
mk/ha/eb

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Cotations à la clôture (Francfort, New-York, Londres, Zurich).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière